Zéro déchet : comment utiliser moins de piles jetables facilement ?

La planète va mal ! Nous prenons conscience qu’il est temps de freiner notre production massive de déchets. Parmi eux, les piles électriques et les batteries sont un véritable carnage écologique : les substances contenues dans les accus de nos appareils électriques polluent à eux seuls des millions de litres d’eau potable. Pour inverser la tendance et laisser une planète plus propre à nos enfants, voici quelles astuces pour sortir les piles de notre vie. Quels objets de la vie quotidienne peuvent très bien fonctionner sans piles ?

Le réveil de grand-mère : une solution radicale aux matins difficiles

Si les réveils à pile ont définitivement laissé la place aux smartphones sur nos tables de chevet. Pourtant, il est peut-être temps de revoir nos habitudes quotidiennes. Éloigner un smartphone de sa tête la nuit et éviter de passer trop de temps sous la lumière bleue des écrans, c’est peut-être la meilleure chose à faire pour sa santé et celle de nos proches.

Le réveil mécanique d’autrefois est une merveille de technologie : il fonctionne sans piles. Pour entendre son délicieux tic-tac, il suffit de remonter son mécanisme régulièrement. Et en terme de sonnerie tonique, oubliez la fonction snooze : avec une sonnerie aussi tonitruante, vous serez réveillé sur le champ.

Pensez à vous brancher sur le secteur !

Les piles ont été inventées pour la mobilité. Pourtant, il faut bien l’avouer, nous utilisons beaucoup d’appareils à piles chez nous alors que nous pourrions tout aussi bien les brancher sur secteur. Posez-vous toujours la question avec vos appareils électroniques : disposent-ils d’une entrée secteur ? Si les adaptateurs secteurs ne sont pas toujours fournis avec les appareils, il existe des kits universels qui peuvent s’adapter à tous vos équipements. Vous pouvez ainsi économiser près de la moitié de vos piles chaque année. Imaginez, à l’échelle nationale, les économies réalisées.

En attendant les batteries écologiques

Les chercheurs sont sur le qui-vive : celui qui inventera une pile écologique aura le double avantage de sauver la planète et de devenir riche. Si aucun prototype n’est encore probant, l’urgence écologique a fait de ce domaine de recherche une priorité pour nos sociétés.