Take a fresh look at your lifestyle.

La calvitie est-elle vraiment une fatalité ?

Le perte des cheveux, source de stress

Contrairement aux idées reçues, la perte des cheveux ne concerne pas seulement les hommes, même si ceux-ci sont plus souvent touchés. Dans tous les cas, la calvitie, partielle ou totale est une source de désagréments sans fin en face d’un miroir et en face du regard des autres.

Certains s’en accommoderont et d’autres se sentiront diminués, vieillis prématurément et déstabilisés dans leur vie professionnelle et sociale. S’installera alors un manque de confiance en soi devant un phénomène qui paraît inéluctable et injuste. La perte des cheveux peut avoir de nombreuses origines pas toujours faciles à déterminer.

La génétique en est sûrement la principale cause, mais la prise de certains médicaments peut aussi la provoquer de manière différenciée selon les individus. Des carences alimentaires comme le manque de fer, de cuivre, de silicium ou de vitamines B peuvent aussi entrer en compte, et ce genre de problème est alors facile à éviter. Il suffit pour ce faire de prendre des compléments alimentaires composés de ces éléments, ou de manger des nutriments qui en sont composés. N’oubliez pas qu’avant de prendre de telles initiatives, il est nécessaire de faire appel à votre médecin traitant pour qu’il vous prescrive une ordonnance afin d’effectuer une prise de sang. Votre dermatologue pourra également déterminer les origines de votre perte de cheveux.

Un stress brutal ou prolongé peut provoquer un cercle vicieux où la perte de cheveux sera un stress supplémentaire qui engendrera une nouvelle perte. Des produits pharmaceutiques sont disponibles pour essayer d’enrayer l’apparition de la calvitie, ils peuvent amener une amélioration mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit de traitements chimiques qui devront être ingérés de façon régulière et continue.

L’implant capillaire, la solution naturelle à la perte des cheveux

Lorsqu’on commence à constater la perte de ses cheveux, on commencera d’abord par éliminer les causes simples comme l’emploi trop fréquent de teintures, gels et laques ou shampooings secs, on évitera d’attacher trop souvent les cheveux en les tirant, on s’assurera que son alimentation est bien équilibrée et on changera de shampooing pour une formule plus douce.

Si toutes ces solutions n’apportent aucun résultat, la partie n’est pas perdue pour autant. La seule solution entièrement naturelle, sans aucun apport chimique ou pharmaceutique, est d’effectuer des implants capillaires. Il ne faut surtout pas croire que ce genre d’opération est réservé à une élite et s’imaginer qu’il faudra souffrir le martyre pour obtenir un résultat satisfaisant.

Les techniques d’implantation capillaires ont considérablement évolué, sont accessibles à tout un chacun et s’effectuent très rapidement. Le praticien prélève un greffon qu’il va transplanter dans les zones endommagées et ce greffon poussera ensuite naturellement pour redonner de l’harmonie à l’ensemble de la coiffure.

Depuis peu, un implant capillaire de qualité est généré par le robot ARTAS qui d’une part cible par imagerie médicale très précisément le greffon afin d’éviter au maximum de le sectionner accidentellement, ce qui évite les pertes qui pourraient occasionner le renouvellement partiel de l’opération, et d’autre part, il cartographie la zone d’implantation avec une précision inégalée par rapport à une implantation manuelle.

Les commentaires sont fermés.