Take a fresh look at your lifestyle.

Comment divorcer rapidement ?

0

Aujourd’hui, près d’un couple marié sur deux a vocation à se séparer un jour. Pour certains, c’est un triste constat, pour d’autres en revanche c’est le signe d’un changement de vie, vers des moments plus heureux. Quoi qu’il en soit, plus de la moitié des couples qui divorcent le font par consentement mutuel. Face à cette tendance, l’État a adopté une réforme pour simplifier la procédure et désengorger les tribunaux.

Utilisez la procédure extra-judiciaire

Si vous voulez vous séparer rapidement, il faut choisir la procédure de divorce par consentement mutuel. En effet, depuis le 1er janvier 2017, il n’a plus besoin d’être prononcé par un juge. Il suffit que les conjoints, respectivement accompagnés de leurs avocats, rédigent et signent une convention de séparation. Cet acte contractuel va organiser les relations futures du couple, le partage des biens, la garde des enfants, le montant de la pension alimentaire s’ils n’ont pas choisi la résidence alternée, et éventuellement la prestation compensatoire en cas de déséquilibre financier important. Cette convention devra être enregistrée chez le notaire.

Bien choisir son avocat

Il est important de choisir votre représentant parmi les avocats spécialistes dans ce domaine. Il vous guidera à chaque étape de la procédure pour que l’issue soit la plus rapide possible. Certains proposent une première prise de contact sur Internet pour réduire le coût du divorce en multipliant les rendez-vous. Les tarifs sont affichés au forfait pour éviter les mauvaises surprises d’un éventuel déplacement d’honoraires. L’acte d’enregistrement est fixe et ne vous coûtera qu’une cinquantaine d’euros.

Les bons comportements à adopter

Il va de soi que la rapidité de la procédure ne dépend pas uniquement du professionnel, mais également du comportement du couple. Pendant toute la phase de rédaction, il est important de privilégier le dialogue, aussi bien au sein du couple qu’avec les enfants et l’entourage. Il faut que toutes les conditions soient réunies pour éviter toutes sources de tensions et de désaccord. Si les parties n’arrivent pas à s’entendre sur les clauses de la convention, l’affaire peut échoir devant le juge.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.