Take a fresh look at your lifestyle.

Comment réaliser un test de paternité ?

Il consiste à établir un lien de parenté entre un père et son enfant. Le résultat du test de paternité est basé sur la comparaison entre l’ADN du père présumé et celui de l’enfant. En France, ce test de paternité ne peut être effectué que dans le cadre d’une procédure judiciaire visant à établir ou non un lien de filiation. Vous pourrez par contre trouver de nombreux tests sur Internet.

Ce qui dit la loi

Le test de paternité est ordonné par le juge du tribunal de grande instance et saisi par un avocat. Une démarche à titre préventif est aussi considérée comme illégale. Il nécessite le consentement des personnes concernées. Par ailleurs, selon la loi française, un refus injustifié de se soumettre à un test de paternité peut être interprété comme un aveu par le juge. Il peut être réalisé selon deux méthodes, un examen qui compare les deux sangs ou une identification génétique généralement grâce à un échantillon de salive. L’objectif est de retrouver les caractéristiques communes entre le père supposé et l’empreinte génétique de l’enfant.

Les résultats sont fiables à 99,99%

Sur internet, de plus en plus de tests sont réalisés par des laboratoires étrangers pour quelques centaines d’euros. Ils sont réalisés à l’envoi de cheveux ou d’échantillons de salive. Ces résultats n’ont aucune valeur juridique en France. Ces tests sur internet sont une démarche interdite. L’envoi peut être saisi par les douanes et confisqué. Les risques encourus sont un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende. Un homme est en droit de demander un test de paternité en cas de doute. Une mère peut aussi obliger le père à s’impliquer, à prendre ses responsabilités et ordonner un test de paternité. Il est aussi possible de faire une recherche de paternité avant la naissance. Il faut passer par une procédure judiciaire.

Les commentaires sont fermés.