Take a fresh look at your lifestyle.

Création d’une société aux USA : quel statut juridique choisir ?

0

L’attractivité du marché américain, l’imposition réduite, l’accès au marché sud-américain ou encore la stabilité de l’économie, etc., sont tant de points qui incitent les entrepreneurs à miser sur les États-Unis. Mais avant d’y créer votre entreprise, il serait intéressant de choisir votre structure juridique. En ce qui nous concerne, nous nous sommes particulièrement intéressés à la Limited Liability Company (LLC) et à la C Corporation. 

La Limited Liability Company pour ne prendre aucun risque

Adoptée par environ 17 États américains, la LLC est un statut juridique prisé des petites et moyennes entreprises. En effet, ce type de société permet à ses associés de bénéficier d’une responsabilité limitée à leur capital (protection totale ou partielle en cas de dettes). Par ailleurs, la taxation sur une LLC est réalisée comme sur une société de personne. 

En optant pour cette structure juridique, vous ne serez pas pénalisé par la double imposition. En effet, la LLC n’est pas imposée sur ses bénéfices, seuls ses membres le sont. La protection des biens des membres, le nombre illimité d’associés, la flexibilité fiscale et la possibilité pour les étrangers et les non-résidents d’être membres, etc., sont tant de facteurs qui font de la LLC un statut de premier choix.

Voyez plus grand avec la C Corporation

Pourquoi créer votre société aux USA ? Tout simple parce qu’il est possible de mieux développer son activité et de conquérir des marchés peu explorés. Grâce aux différentes politiques adoptées par le pays, la création de son entreprise peut vous conduire sur les voies de la réussite. 

La C Corporation (C Corp) est une structure juridique qui concerne spécialement les moyennes et les grandes entreprises. La création d’une C Corp est bien plus complexe qu’une LLC et requiert l’intervention de fiscalistes et de juristes. 

Ce type de société permet de profiter d’un large éventail d’avantages. En plus du taux d’imposition favorable, de la possibilité de transférer les actions facilement, la C Corp ne nécessite pas un capital minimum pour création de l’entreprise. Avec un C Corp, il est possible de vendre ses actions afin de lever le capital. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.