Take a fresh look at your lifestyle.

Électrostimulateur : optimiser la surcompensation pour un marathon

0

Tout marathonien qui se respecte connaît forcément le mécanisme de surcompensation. D’ailleurs, c’est un point crucial à repérer avant toutes compétitions. Or, avec un électrostimulateur, vous serez en mesure d’optimiser ce phénomène afin de pouvoir booster vos performances lors du jour J !  

Le phénomène de surcompensation

Le phénomène de surcompensation se repère dans toute activité sportive. Mais dans le cadre d’un marathon, c’est un mécanisme précis à prendre en compte avant une compétition. Et pour mieux le comprendre, voici ses trois principes de base.

Durant la première phase, il s’agit de réaliser un effort important sous forme d’entraînement longue durée, ou par intervalles réguliers. Ainsi, le corps va rentrer dans une seconde phase de fatigue intense qui va solliciter des mécanismes de récupération après l’effort. Quant à la troisième phase, l’organisme récupère totalement ses capacités initiales puis, aura tendance à vouloir les dépasser. Et c’est à ce niveau qu’interviennent la surcompensation et le renouvellement de l’entraînement (en phase 1).

Or, c’est justement ce moment précis qu’il faut choisir pour fixer le jour de la compétition. Et désormais, vous pouvez même optimiser vos performances grâce à compex disponible chez electrostimulateur.ch.  

Accroître ses performances grâce à l’électrostimulation

Grâce à votre électrostimulateur compex, vous aurez la possibilité d’optimiser la phase de surcompensation. Pour cela, il vous suffit de suivre le programme de capillarisation avec deux séances par jour pendant quatre jours avant la course. Ainsi, cela permettra de venir stimuler la microcirculation sanguine mais en induisant aucune fatigue.

De la sorte, vous obtiendrez une réponse musculaire prononcée tout en évitant une contraction trop importante. En effet, la stimulation doit rester confortable pour accroître l’augmentation du débit sanguin tout en épargnant à l’organisme de puiser dans ses réserves. De la sorte, vous optimisez cette phase importante de votre entraînement et pourrez même espérer de meilleures performances le jour de la compétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.