Take a fresh look at your lifestyle.

Les enjeux de l’acquisition d’infos sur les sociétés

Bien souvent, les défaillances rencontrées par une entreprise proviennent d’un client dont la solvabilité se révèle insuffisante. Un gros impayé peut aller jusqu’à contraindre un dirigeant à déposer le bilan. Des situations difficiles qui pourraient être évitées en prenant connaissance des infos sur les sociétés de manière rigoureuse et pertinente.

On pourrait par ailleurs penser que la multiplication des données et le phénomène du Big Data constituent des atouts pour prendre connaissance de la situation financière d’un interlocuteur commercial. Pourtant, il s’agit d’un problème de fond rendant parfois difficile d’y voir clair sur les marchés. Les entrepreneurs doivent donc s’adapter et à prendre le tournant de la transition digitale.

Comment éviter les défauts de paiement ? Quels sont les outils et les méthodes sur lesquels les professionnels peuvent s’appuyer pour traiter la massification numérique ? Eléments de réponse.

Les infos sur vos sociétés partenaires et leur solvabilité en question

En période difficile, être en capacité de mesurer la solvabilité d’un client ou d’un fournisseur est un gage de pérennité. L’impayé constitue un problème d’envergure, qui ralentit chaque année le développement de nombreuses activités, voire même les met en péril. Selon Le Figaro, 6 entreprises sur 10 subissaient en 2016 des retards de paiement, et 86% des dirigeants estimaient que cette situation avait un impact considérable sur la santé de leur activité. Un problème d’envergure.

info société

En vous posant les bonnes questions, vos éviterez par exemple de verser un acompte à un fournisseur qui risque de déposer le bilan avant d’honorer votre commande. Vous serez également plus à même d’accorder ou non des délais de paiement à un client en situation instable. En bref, plus vous serez capable de mettre rapidement à jour vos infos sur les sociétés, mieux votre entreprise se portera.

En vous basant uniquement sur les données bilancielles d’un partenaire, vous n’obtiendrez qu’une vision à court-moyen terme de sa santé économique et financière. De plus, les éléments obtenus concernent une période déjà écoulée, ne tiennent pas compte de la conjoncture économique, et nécessitent un éclairage de la part de l’enseigne concernée.

De bons chiffres peuvent par exemple être symptomatiques d’une situation passagère et exceptionnelle, qui nécessite un complément d’information de la part des dirigeants. Même constat concernant des résultats médiocres.

Les comportements de paiement d’une compagnie peuvent quant à eux apporter une meilleure visibilité de sa capacité à régler ses factures et à couvrir un impayé. Pour en savoir plus sur vos partenaires, vous pouvez par exemple commander une enquête de terrain comme proposé sur ce site.

Mais là encore, une connaissance approximative et hasardeuse du contexte économique dans lequel elle évolue risque de brouiller vos analyses. D’autant plus que d’année en année, la quantité d’informations numériques produites par les entreprises ne cesse de prendre de l’ampleur, contribuant à flouer davantage encore la transparence des marchés : on parle aujourd’hui de Big Data.

Big Data et transition digitale : un phénomène inexorable

Obtenir des infos sur les sociétés pour limiter le risque client est une chose, développer son activité en est une autre. En vous contentant de vous prémunir contre les dangers financiers susceptibles d’impacter votre enseigne, vous mettrez de côté son développement. Vous devez aussi faire en sorte de trouver de nouveaux marchés, d’améliorer votre connaissance du secteur dans lequel vous évoluez afin de trouver de nouveaux partenaires.

Une tâche parfois compliquée à l’ère de la transition digitale. Avec l’essor des IoT, les compagnies du monde entier produisent chaque jour toujours plus de données. Cette massification de l’information numérique est désormais connue sous le nom de « Big Data », et ne facilite vraiment pas la clarification des infos sur les sociétés.

Ce phénomène représente donc un enjeu de taille pour absolument tous les entrepreneurs, quel que soit leur secteur d’activité. Les jeunes entreprises et les start-ups ont un coup d’avance sur les activités plus anciennes. D’une part parce qu’elles intègrent cette problématique dans leur stratégie de développement dès leur création, d’autre part parce que les collaborateurs qui évoluent en leur sein sont formés et conditionnés à des objets connectés.

Le véritable problème se pose aux autres entreprises, qui doivent adapter leurs outils, leurs équipements, et sensibiliser leurs salariés à ces évolutions. Certains effectifs sont d’ailleurs très peu à l’aise avec la digitalisation des méthodes de travail, faisant de cette question un enjeu aussi bien économique que social, qui impose aux dirigeants de former leurs collaborateurs. Il en va de leur maîtrise de la production et du traitement des infos sur les sociétés.

Manageo

Les outils et les moyens à disposition de l’entrepreneur

Des outils informatiques puissants sont à la disposition des entrepreneurs afin d’apprivoiser le Big Data et d’ainsi en faire une arme capable d’améliorer leur connaissance des marchés. Des groupes spécialisés en B to B tels Manageo produisent des algorithmes de recommandation qui permettent à leurs clients de cibler les entreprises les plus en adéquation avec leurs besoins. Ceci grâce à l’obtention d’infos sur les sociétés pertinentes et cohérentes.

Mais Manageo développe également d’autres moyens, tels que des systèmes de génération de trafic, des dispositifs de pilotage de campagnes digitales ou encore des services de mise en relation. Vous obtiendrez plus de détails en cliquant ici. Un véritable panel technologique visant à améliorer la maîtrise des dirigeants sur la production, l’archivage et l’utilisation des données.

Les commentaires sont fermés.