Take a fresh look at your lifestyle.

Quelle fiscalité pour les jeunes en 2017?

0

Avant d’être pour la première fois embauché, il est fréquent de dépendre fiscalement du foyer de ses parents. Mais il est grand temps de voler de ses propres ailes et de devenir – aussi – autonome pour assumer ses impôts.

Planète pour le moins inexplorée jusqu’à maintenant, vous devez acquérir au plus vite quelques notions de base en prévision de votre première déclaration de revenus !

Car beaucoup de paramètres sont à prendre en compte : plus ou moins âgé de 18 ans ? ou de 21 ans ? Célibataire ou déjà en couple ? Et puis, selon le type d’emploi, faut-il songer à une déclaration forfaitaire ou opter pour les frais réels ? Enfin, comment faire le distinguo entre réductions et déductions ?

Bref, un début de carrière professionnelle ouvre ipso facto sur une belle carrière de contribuable.

Fort heureusement pour les quelques années à venir, les jeunes débutants de moins de 26 ans vont bénéficier d’un crédit d’impôt ! Encore un mot nouveau… mais si prometteur d’allègement fiscal !

Jeune salarié : rédiger sa première déclaration

Vous commencez à travailler : allez-vous remplir votre première déclaration de revenus personnelle ou resterez-vous une année encore sur la déclaration de vos parents ?

Le principe

Depuis l’âge de 18 ans, vous devez déclarer seul vos revenus. Toutefois, même en tant que salarié, vous pourrez demander le rattachement au foyer fiscal de vos parents si vous êtes âgé de moins de 21 ans.
Si vous êtes célibataire, le rattachement ouvre droit à une demi-part ou à une part entière supplémentaire.
Les enfants mariés, liés par un Pacs ou chargés de famille, n’ouvrent pas droit à une majoration de part mais à un abattement de 5 698 € par personne prise en charge.
Cependant, pour que la solution de la déclaration indépendante soit préférable au simple rattachement au foyer fiscal des parents, il faut que les revenus des parents soient modestes. En effet, tout jeune majeur rattaché au foyer fiscal doit ajouter ses revenus à ceux de ses parents et donc la déclaration commune n’est pas forcément avantageuse pour les parents. Utilisez notre calculette « Calcul d’impôt simplifié » !

Première imposition : les démarches

En tant que primo déclarant, vous devez vous adresser au Centre des impôts de votre domicile le plus tôt possible pour faire valoir votre situation.
Le revenu à déclarer est le revenu net imposable figurant sur votre bulletin de salaire de décembre de l’année précédente.
Sachez que vous ne pourrez pas, la première année, déclarer vos revenus par Internet car il faut avoir eu une première imposition l’année précédente.
De même, pour opter pour des prélèvements mensuels, vous devrez attendre d’avoir un premier avis d’imposition, à partir duquel sera évaluée votre imposition à venir.

N’oubliez pas de déclarer vos jobs d’étudiant !

Sachez toutefois que les salaires versés aux étudiants de moins de 26 ans pour leurs jobs en 2010 (déclarés en 2011) sont exonérés d’impôt dans la limite de 4031,40 €, soit 3 fois le montant du Smic brut mensuel.
Donc, tout ce que vous avez gagné en tant qu’étudiant au-dessus de 4031,40 € doit être déclaré au Trésor public en plus de vos gains de salarié.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.