Take a fresh look at your lifestyle.

La gestion d’un fonds de commerce

Ouvrir un magasin est l’une des plus belles aventures entrepreneuriales que l’on puisse vivre, quand on a le sens du commerce et que l’on a trouvé un produit qui, à coup sûr, plaira aux consommateurs. On a une idée originale et on fait le tour de la ville pour savoir si quelqu’un l’a déjà mise en pratique. Si l’on constate qu’il y a une place pour elle, il ne faut pas hésiter. Pour autant il faut absolument mettre toutes les chances de son côté, en amont de l’ouverture. Il faut penser à l’aménagement de la future boutique, à sa décoration, mais aussi à la façon dont les clients vont pouvoir se promener, regarder les produits qui les intéressent, se tourner vers d’autres…

Un commerce en centre-ville

Idéalement il faut aussi trouver le bon endroit, c’est-à-dire un pas de porte dans une rue qui soit fréquentée le week-end, par ceux qui viennent faire un tour en ville pour faire du lèche-vitrine, avec leur portefeuille en poche. La visibilité est en effet importante. Mais la communication l’est tout autant : il faut que tout le monde sache que ce commerce existe, et ce qu’il propose, ou si ce n’est pas tout le monde, au moins un public ciblé, en fonction de son age et de ses goûts. Malgré tout, il arrive qu’à terme on ne parvienne pas à séduire et qu’il faille penser à fermer à boutique. Là il faut se renseigner sur le contrat de cession de fonds de commerce afin d’être sûr de faire tout ce qu’il faut.

La difficulté de tenir un commerce

Il n’est pas toujours facile de se faire une clientèle régulière, quand on ouvre un magasin en ville. Cela demande du temps, de l’application et un certain budget en amont. De plus il faut être à l’écoute de ceux qui pénètrent dans le commerce, afin de savoir ce qu’ils pensent de ce qui leur est proposé et aussi ce qu’ils aimeraient trouver là. Sans cela on ne peut pas tenir longtemps, malheureusement.

Les commentaires sont fermés.