Take a fresh look at your lifestyle.

L’arrosage goutte-à-goutte : l’astuce du jardinier malin

0

Si tous les jours, vous n’en pouvez plus d’arroser régulièrement vos plantes, alors un arrosage goutte-à-goutte peut être la solution. Avec un tuyau muni de goutteurs, il suffit de le raccorder à votre système de distribution d’eau pour qu’il soit automatique. Gros avantage, cela vous permet de faire de réelles économies sans gaspiller votre eau d’arrosage. 

La méthode de l’arrosage goutte-à-goutte

Datant des années 1860, l’irrigation par goutte-à-goutte a d’abord été expérimentée en Allemagne avec des tuyaux d’argile. Mais c’est véritablement dans les années 20 que le fameux tuyau perforé fait son apparition. Après la Seconde Guerre mondiale, la matière plastique envahit le marché ce qui donne lieu à de la culture en serre aux États-Unis, mais également, en Europe. Finalement, il faudra attendre les années 1960 pour que le système que nous connaissons aujourd’hui soit mis en place. Et pour que cela fonctionne, il faut que vous puissiez choisir des tuyaux relativement petits et surtout, extrêmement souples. Cela vous permettra de les disposer tranquillement entre vos cultures et au plus proche de leurs pieds. D’ailleurs, il est préférable d’installer un goutteur pour un arrosage plus précis. Ensuite, il vous suffit de le raccorder à votre système d’irrigation et d’en régler le débit. En basse pression, cela vous permettra de réduire la quantité d’eau tout en arrosant vos plantes efficacement. Et le gros avantage, c’est que c’est un système qui convient à la plupart des cultures

Les principaux avantages de ce genre d’irrigation

Les principaux avantages de ce genre d’irrigation, c’est que cela vous offre d’abord un gain de temps non négligeable. En effet, l’arrosage se fait automatiquement, ce qui vous épargne des allers-retours avec votre arrosoir. En plus, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, vous faites des économies en eau mais également, en engrais puisque vos cultures sont régulièrement humidifiées. En potager évidemment, pour les tomates, les courges, les melons et les aubergines. Mais également, pour vos massifs composés de rosiers ou de plantes vivaces ainsi que toutes vos plantes en terrasse. Par ailleurs, il faut savoir que l’ensemble de vos plantes recevra un parfait équilibre en engrais, en oxygène mais également en eau. Cela entraînera automatiquement la diminution des maladies fongiques puisque le substrat sera le seul à recevoir une quantité précise d’engrais. Enfin, c’est également un système qui peut fonctionner pour des cultures à grande échelle et donc, pour les professionnels. 

L’entretien de votre système d’arrosage 

Concernant l’entretien de votre système d’arrosage goutte-à-goutte, il faudra être particulièrement attentif aux petits orifices d’irrigation. En effet, c’est là que s’amasse le calcaire, mais également les impuretés qui à la longue, peuvent boucher l’orifice. Dans ce cas-là, il s’agira d’utiliser une aiguille spéciale ainsi qu’un peu de nettoyant. Par ailleurs, il est recommandé de déplacer légèrement votre tuyau de temps à autre pour éviter que l’eau ne se déverse systématiquement au même endroit. Pour plus d’efficacité, remuez la terre pour que vos cultures puissent être mieux hydratées. Enfin, concernant la sélection de votre tuyau, il faudra vous tourner vers un spécialiste pour que vous n’ayez pas systématiquement à changer le matériel tous les ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.