Take a fresh look at your lifestyle.

L’emballage alimentaire se met au vert

0

Les problématiques écologiques sont l’affaire de tous, et c’est sur de nombreux plans que les efforts doivent se faire. C’est dans cet état d’esprit que plusieurs mesures sont prises, notamment du côté des industriels. Par exemple, à partir de 2020, la vaisselle jetable en plastique sera à nouveau interdite. Il existe toutefois des solutions qui permettent d’aller encore plus loin dans cette démarche écologique. Il y a, par exemple, beaucoup à faire du côté des emballages alimentaires.

Prendre soin de l’environnement

C’est d’abord à petite échelle que les efforts peuvent se faire en matière d’écologie. De plus en plus, on entend par exemple parler de la tendance du « zéro déchet ». Petit à petit, on trouve des alternatives qui permettent d’être plus respectueux de l’environnement. Et c’est vrai même au niveau de l’emballage alimentaire, avec Firplast Vision Verte par exemple.

Les emballages, qu’ils soient en carton, en plastique ou même en aluminium, sont partout : dans le commerce, dans la restauration, dans les foyers… Ils représentent une part importante de déchets au quotidien. Il paraît donc indispensable de faire des efforts de ce côté-là. Aujourd’hui, certains matériaux représentent des alternatives très intéressantes si l’on est désireux d’être attentif à l’environnement.

Lorsqu’une entreprise de restauration ou un commerce fait le choix d’un emballage alimentaire, elle ne fait pas seulement un choix de praticité, mais c’est un véritable message qu’elle donne. Pour se mettre au vert, plusieurs possibilités existent.

Les alternatives pour se mettre au vert

La prise de conscience concernant les problématiques environnementales étant croissante pour tout le monde, de vraies alternatives se mettent en place. Les emballages alimentaires ont pour principale vocation de faciliter le transport des aliments et des plats, mais aussi de conserver leur valeur nutritive et de les protéger de l’extérieur.

Aujourd’hui, certains matériaux biodégradables peuvent facilement remplacer les matériaux utilisés habituellement. Ainsi, la praticité reste la même, le respect de l’environnement en plus. Par exemple, au lieu de proposer des boîtes ou des barquettes en carton, il est possible d’utiliser du kraft brun, un matériau très solide. La pulpe biodégradable est, elle aussi, très sollicitée.

Le plastique peut, lui aussi, se remplacer très facilement, par exemple avec du bois. Ainsi, les « touillettes » qui servent à remuer le café, habituellement en plastique, existent aussi en bois.

La vaisselle biodégradable a également le vent en poupe. Et pour cause, la vaisselle jetable classique sera bientôt interdite. Ce qui fait la différence ? Là encore, ce sont les matériaux utilisés. Le palmier, la pulpe, le bois… Autant de matériaux qui possèdent de nombreuses qualités, dont celle d’être biodégradable. Et il faut à tout prix se rassurer, puisque la qualité est la même que celle des matériaux utilisés traditionnellement. Il n’y a donc plus aucune raison de ne pas faire les efforts nécessaires pour passer aux emballages alimentaires biodégradables.

La prise de conscience environnementale doit se faire à toutes les échelles. Si des lois viennent imposer aux entreprises certains choix, il n’est pas impossible d’aller plus loin dans cette démarche et de prendre soi-même certaines décisions qui permettent de mieux respecter l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.