Take a fresh look at your lifestyle.

Les différentes assurances auto/moto possibles

0

S’il est une chose qui reste immuable d’année en année, c’est bien la hausse des prix. Et, l’année 2018 ne fait pas office d’exception en la matière au regard du nombre de mesures prises depuis le 1er janvier. Et, il est une chose qui pèse de plus en plus lourd dans le budget des foyers : les frais liés au véhicule. Entre l’augmentation du litre d’essence à la pompe, celui du contrôle technique sans oublier le coût de l’entretien annuel, la cotisation d’assurance augmente elle aussi. 

Même si les tarifs ont quasiment stagné en 2016 avec une hausse avoisinant les 1%, dès 2017, la hausse du prix de l’assurance enregistrée était de 1.6 %. Et, malheureusement 2018 ne s’annonce pas comme une année blanche en termes de hausse des contrats auto. Loin de là malheureusement. Même si les comparateurs en ligne font de plus en plus d’émules auprès des internautes, il est préférable d'en référer à un courtier spécialisé en assurance qui saura trouver le meilleur contrat et obtenir de meilleures garanties, au meilleur prix. En attendant, quels sont les différents types de contrats ?

Plein phare sur les contrats possibles

Avant toute chose, il convient de rappeler qu’il est interdit de rouler sur la voie publique sans avoir à minima une assurance au tiers et ce, que l’on soit au volant d’un véhicule motorisé à quatre roues ou d’une cylindrée à deux, trois roues. Et pour cause, il est essentiel d’être couvert et de garantir l’indemnisation des éventuels dommages que l'on peut en tant que conducteur causer aux autres. En parallèle, quelle que soit le contrat d’assurance auto ou moto, cette dernière dépend de la valeur du véhicule, du type de véhicule, de son âge, de son état, de son usage – trajet personnel, trajets domicile-travail et personnels par exemple – mais aussi si l’on est un jeune conducteur notamment.

L’assurance dite « au tiers »

Assurance minimale légale OBLIGATOIRE, l’assurance auto ou moto « au tiers » est ce que l’on appelle plus communément l’assurance de responsabilité civile. Elle couvre les dommages matériels, mais aussi corporels qu’un conducteur pourrait occasionner à autrui. Cependant, cette assurance ne prend pas en compte les dommages que l’assuré pourrait avoir ni lui ni son propre véhicule.

Les garanties complémentaires

Au-delà de ce minimum légal, de nombreuses garanties supplémentaires peuvent alors compléter l’assurance souscrite. Il peut s’agir du vol, du bris de glace, d'un acte terroriste, de la conséquence d'une catastrophe naturelle – pour autant qu’elle soit publiée au Journal officiel via un arrêté interministériel – d'un incendie ou encore d'une explosion par exemple. Dans tous les cas, il est important d’y regarder à deux fois pour négocier la franchise qui reste à la charge de l’assuré pour chacune des garanties supplémentaires.

L’assurance dite « tous risques »

L’assurance auto « tous risques » comme son nom l’indique, est une assurance qui donne droit à toutes les options. Qu’il s’agisse d’un accident dans lequel on est tenu responsable ou bien d’un accident dont le responsable est inconnu comme un animal sauvage ou un autre automobiliste qui est parti sans laisser ses coordonnées, cette assurance indemnise alors le conducteur, mais aussi son véhicule en cas de dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.