Take a fresh look at your lifestyle.

L’investissement locatif : bonne ou mauvaise idée en 2017?

L’investissement locatif, qui consiste à acheter un bien immobilier pour le louer, est un moyen souvent utilisé pour diversifier son épargne. Mais, vaut-il vraiment le coup ? Reprenons ses avantages, mais aussi ses inconvénients.

Tous les locataires ne sont pas parfaits

Les impayés sont un risque majeur et si vous décidez de gérer seul votre ou vos locations, vous allez devoir prendre l’habitude de réclamer les loyers dus. De plus, si certains quartiers sont très prisés, d’autres le sont beaucoup moins et les périodes où le logement est vide ruinent la rentabilité du projet.

Certains locataires indélicats laissent parfois des mauvaises surprises lors des états de lieux. Murs percés, matériels cassés, sols tâchés, les réparations nécessaires, même s’il en paie une partie, peuvent représenter une somme importante.

Une rentrée d’argent régulière

Si votre bien est loué, vous recevez chaque moi le montant du loyer. C’est une recette supplémentaire qui vient compléter les revenus du foyer. Même si les impayés existent, vous pouvez vous en prémunir de plusieurs façons :

  • Prenez un locataire qui touche des APL ;
  • Exigez un garant ;
  • Signez avec une agence qui couvre les impayés.

Si votre bien immobilier est qualitatif, il restera rarement vide et les locataires ne seront pas pressés de le rendre. Cela fait de l’investissement locatif un placement peu risqué. Contrairement à la Bourse qui voit des fluctuations arrivées tous les jours, il s’agit d’un placement sûr et imaginé dans une stratégie au long terme.

L’État a mis plusieurs dispositifs fiscaux en place pour favoriser l’achat de logements neufs et l’investissement locatif. Selon votre situation, les réductions accordées permettent d’augmenter largement la rentabilité du projet.

Le principal avantage de l’achat immobilier est qu’il vient s’accumuler à votre patrimoine existant. Même quand des locataires consomment votre bien, il reste additionné à votre patrimoine. En multipliant les investissements locatifs, vous pouvez donc vous constituer un pactole et si vous vous débrouillez bien, l’argent des prêts sera couvert par l’argent que vous recevez des loyers.

Les commentaires sont fermés.