Take a fresh look at your lifestyle.

Pourquoi le blé noir garde-t-il autant la côte dans le Finistère ?

En France, on n’en transige pas avec la gastronomie. Secteur central de la culture de notre pays, la cuisine est un élément majeur de la culture hexagonale. Depuis des siècles, la qualité des produits cultivés est louée dans le Monde entier. On pense notamment au blé noir qui est très présent dans la gastronomie bretonne. Si la culture de cette céréale si particulière est florissante, il reste difficile pour les consommateurs de trouver le bon produit au meilleur prix du marché. Surtout si l’on n’applique pas les bonnes méthodes. Focus sur une céréale qui n’a pas fini de faire parler d’elle…

Une origine méconnue

Contrairement à certaines idées reçues, les premières cultures de blé noir ne proviennent pas de Bretagne. Mais plutôt de …Chine! Introduit au XVe siècle en terre bretonne, le blé noir a donc des origines méconnues. Avec une croissance rapide et une culture facile, la production de cette céréale affiche un rendement élevé. Grâce à l’apparition de la culture biologique, le blé noir connaît une seconde jeunesse et cela se ressent au niveau des chiffres de vente. Et pas uniquement en Bretagne ou dans le Finistère…

La fameuse farine

Que l’on soit un simple consommateur ou un chef reconnu, la farine de blé noir est connue de tous. Utilisé pour les fameuses galettes bretonnes, cet ingrédient est précieux pour de nombreuses recettes. Si l’obtention de cette farine s’effectue après avoir moulu les graines de blé, il faut bien préciser que les bienfaits naturels de la farine de blé noir sont multiples. Au programme : Vitamine B, calcium, magnésium, phosphore, fer et glucides. Détail important, le gluten est exclu. Quand on connaît le calvaire de certains F… Enfin, gardez en tête que la production locale actuelle est encore en dessous de ses possibilités. Il reste donc encore du chemin à parcourir.

Les commentaires sont fermés.