Take a fresh look at your lifestyle.

Quel salaire un agent immobilier perçoit-il réellement ?

Dans le domaine de l’immobilier, les transactions font intervenir de nombreux acteurs : vendeur, acheteur, notaire et bien sûr, agent immobilier. Dans le cas de ce dernier, la tâche consiste pratiquement à mettre en relation les acheteurs ou locataires et les propriétaires. 

Le professionnel joue le rôle de conseiller à certains niveaux, de commercial à d’autres. Il doit être continuellement disponible. Mais combien ces experts dans l’art de l’échange gagnent-ils vraiment?

Le salaire de la pierre : des niveaux différents pour chaque catégorie

Pour comprendre la manière dont le salaire des agents immobiliers est estimé, il est utile de revoir ce que la loi nous dit sur les responsabilités et la nature du travail de ces professionnels. Selon la législation en vigueur, qu’elle soit salariée ou prestataire indépendant, la personne doit être affiliée à une agence ou parfois à un réseau immobilier indépendant.

Le métier d’agent immobilier rassemble différentes catégories, dont les agents commerciaux, les mandataires indépendants et les négociateurs. Le salaire varie en fonction du rôle du professionnel dans les transactions. Ainsi, une grille de rémunération est parfois fixée par l’entreprise.

Les effets de la concurrence

D’une certaine manière, le travail de l’agent immobilier ressemble à tous les autres métiers dans la mesure où, ce dernier ne perçoit son salaire qu’une fois la tâche achevée. 

La loi Hoguet est vraiment claire sur ce point. Selon les législateurs qui se sont penchés sur les activités de vente et de location immobilière, le professionnel n’est rémunéré que s’il arrive à finaliser la transaction. Sa rémunération sera, en effet, une commission perçue sur le prix de vente (frais d’agence ou honoraires s’il s’agit d’une location).

La forte concurrence qu’on observe sur le marché affecte le taux, si bien que celui-ci semble changer d’une région à une autre, mais également d’une entreprise à une autre. L’indice est généralement fixé entre 3 % et 6 % de la somme totale, soit un mois de loyer (avec TVA) dans le secteur locatif.

Les commentaires sont fermés.