Take a fresh look at your lifestyle.

Reconversion : les cours de soudure ont la cote !

Voici un métier atypique qui représente de formidables opportunités en termes d’emploi : le métier de soudeur. La condition bien sûr : être réellement habile de ses dix doigts et très minutieux. Mais pour le reste : tout s’apprend ! Si cela vous intéresse, suivez des cours de soudure pour apprendre les bases et découvrez les différentes techniques : la soudure à l’arc, la soudure TIG, la soudure semi-automatique ou encore la soudure oxy-gaz.

Des cursus qui ouvrent une voie professionnelle royale

L’enseignement de ce métier s’est développé et les cours ne désemplissent pas. Il attire beaucoup de jeunes intéressés par la technique, la prouesse technologique et le rythme. En deux années ou cinq pour se spécialiser, on apprend les gestes du métier, à manipuler les outils et toutes les procédures en lien avec ces réparations, voire le contrôle.

Des univers professionnels très différents et des compétences pointues

En effet ce professionnel travaille souvent dans l’urgence quand une réparation s’impose, dans des structures aussi diverses qu’un avion ou qu’un barrage EDF ! Le soudeur est amené à travailler dans des univers très différents et doit avant tout savoir s’adapter et décider rapidement du mode opérateur à mettre en oeuvre. Il s’agit là d’un expert et en plus de connaissances pointues qui sont largement demandées sur le marché du travail.

Une rémunération très attractive et des postes en France et à l’étranger

Par ailleurs, la profession s’est largement féminisée et aujourd’hui dans les écoles et des les entreprises, on compte désormais quelques soudeuses parmi ces professionnels.

Enfin, autre avantage non négligeable, la formation de soudeur débouche sur un emploi avec une rémunération attractive, car la demande de soudeurs reste plus importante que le nombre de professionnels, et ce dans toute la France et à l’international. Les soudeurs possèdent rapidement un capital important pour leur niveau de vie ou pour des placements.

Les commentaires sont fermés.