Take a fresh look at your lifestyle.

Zolki et les différentes coupes de cuirs par cher

0

Les différentes coupes de blousons en cuir

Les cuirs, les astuces pour vous faire une idée de la qualité et les coupes les plus usuelles que vous retrouverez dans le commerce ! Le Trench, la veste varsity mais aussi le perfecto… Toutes ces coupes sont détaillées ici. Nous avons choisi des coupes de cuir qui proviennent de tous les styles, du plus luxueux au milieu de gamme (en évitant évidemment de tomber dans le mauvais goût).
Nous avons voulu que vous puissiez vous inspirer de cet article pour vous familiariser aux coupes et pour vous aider à bien les porter.
Si vous craquez sur certains modèles présentés ici, n’hésitez pas à poster un commentaire.
Nous rappelons qu’il est important d’essayer un blouson en cuir avant de l’acheter. Ceci dit, vous trouverez de bonnes affaires sur le net et cela faut la peine de parfois tenter le coup, surtout que les retours sont très souvent gratuits.

Le teddy, varsity

Ce sont les célèbres blousons que nous avons pu voir dans les séries de notre jeunesse : elles font leur grand retour dans les collections. A la base, elle est portée et créée pour les sportifs des équipes sportives des lycées américains (High school et University).
Elle s’est vraiment démocratisée et a été repensée par des marques de luxe comme Gucci, avec ici des manches en matière sweat et un buste en suédine de couleur chocolat (environ 500€ en prix soldé) :

Ou la marque Bottega Venetta (3.600€), version tout cuir ici :

Très souvent, elle est composée de deux matières (et bicolore) avec des manches en cuir et la veste en feutre ou en matière de sweat. Certains modèles sont entièrement en cuir.
Elle propose un style décontracté qui peut être très sympa si elle portée dans un style décalé avec une chemise légèrement cintrée, un jean brut et des chaussures plus classiques (des desert boots ou des richelieu). Voici un modèle de chez Ron (plus long) et qui vraiment très original (175€).

La coupe doit être droite, même si l’on voit de plus en plus de modèles cintrés sur ce style de blouson avec un col teddy rond et côtelé, le plus souvent sans capuche. Il convient à la plupart des morphologies.
Son avantage : une allure très décontractée, simple à porter et tendance.
Son inconvénient : pas facile de trouver un modèle qui ne soit pas trop looké, le style bicolore peut restreindre le choix des vêtements que vous allez porter avec.

La veste Trench

C’est un modèle incontournable du look masculin, il est devenu une pièce de caractère très luxueuse et souvent chère, quand il est en cuir. La matière la plus courante est
un suédé / nubuck ou encore un mouton retourné : ces matières sont sobres et proposent un style incomparable avec la coupe cintrée.
C’est son créateur Burberry qui propose les plus jolis modèles, dont un vraiment magnifique en alligator retravaillé avec un toucher de velours, discret et très classe (juste pour vous faire rêver, sauf si vous avez un budget de 85 000€) :

Par ailleurs, on trouvera aussi des trenchs en cuir d’agneau ou de veau, comme ce modèle de chez Valentino.

Toutefois, ces cuirs trop parfaits et lissent ne sont pas judicieux pour l’esprit du trench, ils sont trop rigides, trop clean. Nous avons une préférence pour ce cuir effet velours :
La coupe est très cintrée, il descend jusqu’aux genoux ou alors juste sous les fesses pour sa version courte, il y un double boutonnage avec une encolure rabattue, le plus souvent 2 poches en fentes et des rabats sont présents au niveau des épaules.
Les plus de ce modèle : style chic, originalité et des matières très rares, simple à assortir (uniquement pour les tons beige, chocolat, noir).
Les moins : le prix est très souvent élevé, la matière est fragile (pour un suédé / nubuck), il est difficile de trouver un modèle parfait.

Perfecto

Contrairement à ce que l’on pense, son nom ne veut pas dire parfaitement cintré, le nom de perfecto provient d’une marque de cigares cubains. A ce jour, cette pièce est très connotée bad boy, avec une coupe très près du corps.
Elle est identifiable entre mille avec à son zip asymétrique qui propose un joli col rabattu. Le plus souvent en agneau, ces vestes peuvent être trouvées déjà froissées pour accentuer le style motard. Or, certaines marques de luxe en ont fait une pièce plus sage et beaucoup plus structurée en choisissant des cuirs de qualité hors du commun, et qui peuvent donc être totalement lisses.
On remarquera que Balmain propose un modèle en mouton retourné et enduit qui en fait un modèle plus chaud et plus luxueux que le perfecto froissé (il faut compter 4000€ pour vous l’offrir).

Vous pourrez en acheter avec un budget de 300€ (ce sont souvent des modèles avec ceinture), pour un look masculin et baroudeur, il est conseillé de le porter avec jean brut ou surpiqué aux genoux avec des boots.

La coupe doit être cintrée, il y a un zip asymétrique avec des cols rabattus, le plus souvent en 3 poches (2 sur les côtés, et une poche zippée sur la poitrine), certains perfectos sont assortis d’une ceinture. Pas facile à porter pour les silhouettes fortes, sauf si le modèle est bien taillé.
Les plus : il va mettre en valeur votre carrure, il vous donne un look de biker, ne demande pas un énorme entretien quand le cuir est vieilli pour un style destroy.
Les moins : ce modèle est très courant car souvent revisité, il peut être fragile car souvent fabriqué avec des cuirs d’agneaux peu épais : il faut donc veiller à l’épaisseur de la peau.
Caban à double boutonnage

On le voit souvent en laine, mais ce modèle se décline aussi en cuir, sous l’impulsion des grandes maisons de couture. Souvent, il est fabriqué en mouton retourné (c’est la plus jolie version). L’encolure rabattue va laisser apercevoir la fourrure pour un effet tout en contraste avec le style velours de l’extérieur. Vous pouvez également retrouver cette peau retournée au niveau du col, avec une fourrure chaude et très agréable qui épousera votre carrure.
Voici 2 modèles : Canali (environ 3000€) et Serge Pariente (490€).

Le dernier modèle, plus stylé, est conçu en mouton patiné et légèrement grainé, il mérite vraiment le coup d’œil. Le caban peut se porter tous les jours : un jean ou un pantalon plus habillé comme le chino, des baskets ou des boots, un polo ou une chemise cintrée. Habillé ou casual, c’est un très bon achat car même s’il ne se porte que fermé l’hiver et ouvert à la mi-saison, il est agréable et facile à vivre.
La coupe est un peu cintrée, avec double boutonnage et une encolure à rabattre, il est plutôt court (c’est-à-dire à la taille).
Les plus : très facile à porter, en mode élégant ou en mode décontracté, assez peu répandu, solide lorsque la peau va conserver sa fourrure.
Le moins : son prix, même s’ils ont tendance à baisser.

Le bombardier aviateur

Lors de la première guerre mondiale, les bombardiers n’étaient pas tous équipés de cockpits. Du coup les pilotes devaient porter un vêtement bien chaud. Leslie Irvin fut le premier à créer la flying jacket en Angleterre, c’était en mouton à l’époque. A ce jour, le modèle a peu évolué, si ce n’est qu’il s’est vraiment démocratisé. On le trouve très facilement, mais ce ne sera pas pour un look chic ou habillé : il faut se rappeler que c’est avant tout un vêtement à visée militaire.
Quel est le meilleur style de bombardier ? Une veste en coupe droite avec un effet légèrement bouffant si elle est bien serrée au niveau de la taille. En mouton, agneau ou même chèvre, le plus important est d’avoir un col en fourrure sherling (un mouton australien) car il est très agréable à porter et très confortable. Forzieri crée de très beaux modèles, comme vous pouvez le constater ici. A noter que leur site est actuellement en soldes (il faut compter plus ou moins 300€, ce qui est très correct).

La marque APC propose un modèle light en mouton velours, pour la somme de 950€.

La coupe est droite ou ample, le plus souvent bien serrée au niveau de la taille, le col chemise est rabattu. La coupe peut être problématique si vous êtes trop fin ou si vous avez un peu de ventre, car ce modèle se porte souvent fermé.
Les plus : c’est une pièce très agréable à porter, très à la mode, chaude pour l’hiver selon le cuir que vous choisirez et sa doublure.
Le moins : vous aurez nécessairement un style casual.

Le blazer

On ne sait pas vraiment si ce modèle est toujours à la mode ou pas. Dans tous les cas, c’est un incontournable que vous trouverez toujours. Si certains artistes ont pu le démocratiser, il n’est pas toujours facile de le porter dans la vie de tous les jours.

Ceci dit, on peut éventuellement porter un blazer en suédé, un modèle plus discret, moins strict et plus raffiné (mais ça restera toujours blazer).
La coupe est une coupe tailleur cintrée, avec 2 ou 3 boutons et 2 ou 3 poches.
Les plus : aucun avantage à le porter.
Les moins : un réel côté has been, son prix.

Doudoune en cuir

Elle est la star de chez Givenchy depuis plusieurs saisons, on en trouve de plus en plus aisément et parfois sous l’appellation de cuir matelassé. Les cuirs utilisés se réduisent à l’agneau, la chèvre ou le veau.
Il faut impérativement un cuir souple afin que l’effet matelassé soit cohérent : avec des cuirs trop épais, les plis se marqueront trop et ce ne sera pas très beau. Mieux vaut opter pour une peau ayant reçu un traitement contre la pluie, et tout spécialement si c’est votre unique blouson.
Il faut être très vigilant sur le gainage de la veste (à savoir la quantité et la qualité de la doublure), il doit être homogène et bien dense. Il faut que les manches soient bien garnies: vous devez les pincer et le vêtement doit tout de suite se re gainer.
Les modèles de chez Schott (450€) et Chevignon (sans couture à 795€) ont un excellent rapport qualité / prix. Vous pouvez la porter avec un pantalon classique noir et une chemise, cela conférera un aspect décalé et hype à votre look :

La coupe est droite et forcément grossissante, une longueur à la taille, le plus souvent avec un col simple et sans capuche.
Les plus : une veste chaude, un rendu luxueux grâce aux matières nobles, un vêtement pratique et très confortable.
Les moins : il a un style très sport, son prix, la qualité des gainages est très aléatoire.

La veste biker

C’est THE modèles de veste en cuir à avoir. La coupe est reprise à travers toutes les marques, tous les prix et dans de très nombreuses matières. A la différence du perfecto, elle est souvent plus sage et possède un col mao. Certaines marques vont même recréer les renforts aux épaules en jouant avec des surpiqûres, pour insister sur l’esprit biker du modèle.
Voici 3 modèles, le premier de chez Versace vous fera rêver, les 2 autres sont plus simples et sont de chez Gazzarrini et La Canadienne avec des tarifs inférieurs à 400€.

Ce modèle se porter très aisément, plutôt quand le temps est clément : ce sont le plus souvent des cuirs fins comme l’agneau ou le veau, soit un suèdé nubuck. Avec une chemise ajustée et un nœud papillon, ou bien simplement avec un pull coll V : elle se mixera avec toutes vos tenues.
La coupe est cintrée et très près du corps, la longueur est juste au dessus de la taille, un col mao, des poches souvent zippées.
Les plus : on en trouve partout et vous pouvez le porter facilement, il met en valeur les épaules, vous trouverez des modèles dans tous les cuirs et tous les prix.
Les moins : attention aux morphologies costaudes ou trop minces, on peut en trouver à chaque coin de rue.

La veste simple

Ce n’est ni un biker ni une doudoune, et encore moins un perfecto. C’est une veste toute simple, avec un col simple et des poches simples, difficile de faire plus compliqué. Naturellement on en trouve dans tous les magasins et dans toutes les matières. Sur Yoox.com par exemple, vous allez découvrir un modèle Balenciaga en buffle suédé dans des tons gris: un cuir de qualité, une coupe très sobre et efficace, très confortable, le tout pour moins de 500€.

D&G propose le même style (sans aucun logo), elle est bien taillée et coupée dans un agneau de bonne qualité. On est dans un esprit passe partout, mais il peut tout de même faire la différence dans une tenue.

La coupe est généralement bien droite, longue jusqu’à la taille, avec un col classique.
Le plus : modèle confortable et facile à trouver, il est très aisé à porter si le cuir est dans un ton sobre.
Le moins : parfois un peu trop sage.

Les cuirs exotiques

Les cuirs exotiques ont parfois mauvaise presse pour leur style trop voyant et bling bling. Il faut avouer que l’alligator ou le python ne sont vraiment des plus sobres.
Cependant, ces modèles sont magnifiques car ils demandent un savoir-faire hors du commun. On peut notamment citer la veste DROMe en karung. Un joli exemple de cuir exotique qu’il sera aisé de porter tous les jours, ou presque :

Le créateur Isaac Sellam va encore plus loin, il travaille l’alligator pour en faire une veste cintrée, avec une doublure, le tout dans un esprit destroy qui reste très conceptuel :
Roberto Cavalli est un fan du varan et d’autres cuirs comme le python, que l’on retrouve ici dans un ton beige. Bien coupées, ces pièces ne sont pas évidentes à porter tous les jours, cependant leur conception reste un modèle de savoir-faire :
Voilà, vous en savez un peu plus sur le cuir et sur ses nombreuses déclinaisons. Pour mémoire, il ne faut pas oublier que tous ces conseils ne doivent en aucun cas prévaloir sur un éventuel coup de cœur, il faut vous faire plaisir avant tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.